COOLDIRECT SPORTS

Le Tour de l’Avenir départ de Marmande

Rédigé le 22/07/2019
Jean marc Crespo


Le Tour de l’Avenir, qui se déroulera du 15 au 25 août 2019, demeure fidèle à sa vocation de grand conservatoire du cyclisme mondial et de tremplin vers le monde professionnel et notamment le Tour de France dont il est le vivier.

En revanche, la 56e édition modifie sa trajectoire avec un Grand départ de Marmande (Lot-et-Garonne), après ces deux dernières années où le parcours effectuait une transversale de la Bretagne jusqu’aux Alpes. Cette fois, c’est donc depuis la région de la Nouvelle-Aquitaine que les meilleurs espoirs de moins de vingt-trois ans prendront leur envol, mais la Savoie reste la destination finale, pour quatre dernières étapes qui soumettent le peloton des jeunes au révélateur de la montagne.

Cette nouvelle inclinaison du parcours ne fait d’ailleurs que rehausser le caractère montagneux de l’épreuve, puisque la liaison du Sud-ouest jusqu’aux Alpes sera effectuée via le Massif Central, avec une étape d’Aveyron en Haute-Loire qui proposera à elle seule environ trois mille mètres de dénivelé.

Tout au long des dix étapes, agrémentées du retour d’une journée de repos, toutes les catégories de coureurs – puncheurs, baroudeurs, sprinteurs, rouleurs – trouveront néanmoins matière à s’exprimer, avec pour commencer une étape vallonnée autour de Marmande, suivie d’un contre la montre par équipes en Dordogne, et plus loin, une halte à Privas dans une étape de transition entre le Massif central et les Alpes. Des occasions à ne pas manquer.

La séquence alpestre, de nouveau intégralement disputée dans le département de Savoie, sera caractérisée par des étapes courtes et intenses. En particulier, elle reprendra la formule novatrice testée avec succès l’an dernier, à savoir une étape ultra-courte d’une vingtaine de kilomètres qui s’achèvera sur le Col de la Loze, à Méribel, empruntant une route nouvellement crée, inédite pour une course cycliste. Comme un clin d’œil lancé aux organisateurs du Tour de France, constamment à la recherche de nouveautés, et qui ont souvent accordé au Tour de l’Avenir une valeur de test grandeur nature.

Les autres étapes savoyardes seront également marquées par des arrivées en altitude, dans les stations de La Giettaz, Tignes à plus de deux mille mètres d’altitude avant l’arrivée finale au Corbier.

L’épreuve, ouverte aux coureurs internationaux de moins de vingt-trois ans, reste disputée par équipes nationales. La succession du Slovène Tadej Pogaçar est désormais lancée, et de nouveaux talents sont à découvrir sur le prochain Tour de l’Avenir.  Info   https://tourdelavenir.com/